Esquelbecq, Village du Livre

 

Pour Evelyne Valois, présidente de l’association « Esquelbecq, Village du Livre » de 2007 à 2016, c’est en lisant un article du Chasseur français en octobre 2006 sur la création du Village du Livre de Fontenoy-la-Joûte qu’elle décide de se lancer dans l’aventure d’un Village du Livre à Esquelbecq. L’inspiration était là pour marier vieilles pierres et livres anciens à Esquelbecq !
 

 

Afin de s’imaginer ce que représente effectivement un tel projet, elle organise en janvier 2007 un déplacement à Redu, Village du Livre des Ardennes belges mis en place depuis 1984 avec une dizaine de personnes déjà très intéressées par ce concept. Dix jours plus tard, un groupe de travail est constitué et donne naissance à l’association « Esquelbecq, Village du Livre ».

 

La Municipalité, favorable au projet, se joint à celui-ci en proposant plusieurs locaux disponibles pour l’installation de professionnels du livre. Très vite, la machine se met en route et des groupes sont chargés de trouver des financements, de rechercher des professionnels qui adhéreraient au projet ...

 

Depuis ce jour, les passionnés sont toujours présents et ils sont chaque année de plus en plus nombreux à défendre le Village du Livre d’Esquelbecq et à œuvrer pour qu’il devienne LE Village du Livre de la région Nord-Pas de Calais mais aussi LE seul Village du Livre au nord de Paris.

Esquelbecq est un village qui a su conserver son caractère rural tout en étant très actif. Baigné par l’Yser et bordé de chênes, il possède un patrimoine architectural remarquable labellisé « Village Patrimoine » depuis 2009 avec notamment un château classé monument historique depuis 1987. Son église de type hallekerque est quant à elle classée à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1945. Trois chapelles complètent cet ensemble architectural et accentuent le caractère de ce village flamand. Un site de mémoire « La Plaine au Bois » rappelle également que durant la Seconde Guerre Mondiale, des hommes se sont battus pour repousser l’ennemi allemand et y ont été massacrés.

Il suffit de passer à Esquelbecq pour comprendre que le village correspond entièrement à la définition que Richard Booth fait d’un Village du Livre